Pôles d'Echanges Multimodaux (PEM)

Val de Garonne Agglomération s’est engagée dans la modernisation des gares de Marmande et Tonneins, véritables portes d’entrée du territoire.

Plus pratiques, plus accessibles, plus accueillantes, les gares sont en pleine évolution ! 

Descendre de son train et pouvoir basculer facilement vers un autre mode de transport, entre le bus, le taxi, la voiture ou encore le vélo : c’est l’objectif de la construction des Pôles d’Echanges Multimodaux (PEM). Plus concrètement, il s’agit de lier les mobilités actives (vélo, marche à pied…) avec les transports collectifs (bus et train), sans oublier la voiture (importance du stationnement). Le PEM, c’est tout ça ! C’est aussi se projeter dans une dynamique visant à augmenter le nombre et le cadencement des trains s’arrêtant entre Bordeaux et Agen.  

Super 8

Le parvis de la gare a été entièrement repensé dans un espace végétalisé et sécurisé. Les stationnements y sont réservés pour les bus, les taxis et les vélos (notamment 40 abris-vélos sécurisés pour leur stationnement). La part belle est faite aux cheminements piétons. La circulation des voitures est encadrée par un système de feux tricolores en entrée et sortie des boulevards. Aux abords de la gare, deux importants parkings sont implantés (232 places).

L’accent a été mis sur la végétalisation du site, la désimperméabilisation des sols mais également la gestion durable de l’eau afin de créer un espace public résiliant aux changements climatiques. 

Retour sur le calendrier des travaux  
  • Délivrance du permis d’aménager en décembre 2020 

  • Concertation « grand public » du 25 janvier au 26 février 2021 

  • Début des travaux le 10 janvier 2022 

  • Phase 1 – Janvier à Mai 2022 : création du parking Ouest 

  • Phase 2 – Mai à Août 2022 : création des parkings Est et Sud-Est 

  • Phase 3 – Août à décembre 2022 : aménagement du parvis 

  • Janvier 2023 : Ouverture complète du PEM 

Découvrir le PEM en vidéo

Le plan de financement  

Le montant de ce projet avoisine les 4,75 M€ TTC. Les financeurs sont l’Europe (FEDER), la Région Nouvelle-Aquitaine, Val de Garonne Agglomération, l’État (DETR) et la Banque des Territoires. 

Une concertation menée en 2021

Une concertation a été organisée du 25 janvier au 26 février 2021, axée sur la pratique de l’intermodalité en général et sur les aménagements Mobilier et Vélo en particulier. L’enquête a permis de recueillir 116 avis venant confirmer ou faire évoluer certains aspects du projet initial. A consulter ci-dessous, le bilan complet de cette concertation. 

La réalisation du Pôle d’Échanges Multimodal de Tonneins est en cours. 

Le calendrier prévisionnel  

  • Lancement du marché des travaux au cours du 1er trimestre 2024 
  • Lancement des travaux à partir du 2e trimestre 2024 pour une durée de 6/8 mois. 
Les aménagements prévus
  • 74 places sur le parking (situé à l’ouest de la gare) dont des dépose-minutes à moins de 50 mètres de l’entrée du bâtiment voyageurs et 3 pour les PMR (Personnes à Mobilité Réduite) aux abords du parvis à 15 mètres des quais 

  • Des emplacements réservés aux taxis, cars régionaux et transports scolaires, au TAD (Transport À la Demande) et à la ligne régulière T du réseau EVALYS devant le parvis de la gare 

  • 10 appuis-vélos et un abri-vélos sécurisé de 20 places 

  • Une circulation piétonne et vélos caractérisée et sécurisée, une végétalisation et désimperméabilisation des sols importante et une prise en compte de la gestion des eaux pluviales. 

Une concertation menée en 2023

Une concertation a été organisée du 22 août au 2 octobre 2023, axée sur la pratique de l’intermodalité en général et sur les aménagements Mobilier et Vélo en particulier. L’enquête a permis de recueillir 84 avis venant confirmer ou faire évoluer certains aspects du projet initial. À consulter ci-dessous, le bilan complet de cette concertation. 

Le plan de financement

Les financeurs attendus sont l’Europe (FEDER), la Région Nouvelle-Aquitaine, Val de Garonne Agglomération, l’Etat (DETR), le fonds France Relance vélos et l’Agence de l’eau. Par ailleurs, le Conseil départemental de Lot-et-Garonne contribue en partie à la rénovation de voiries dont il a la compétence.